Return to site

[PARIS-SACLAY] - Feuille de route suite aux annonces du 22 janvier 2018 

L'arbitrage du Grand Paris Express, la semaine passée, a suscité une immense déception pour les acteurs du projet Paris-Saclay qui voient la liaison Orly-Saclay repoussée à 2027. Ce n'est pas le lieu ici de revenir sur les arguments, ni sur le grand ensemble de contraintes que l'exécutif a dû prendre en compte pour cette décision difficile.

 

L'épisode neigeux d'il y a quelques semaines, avec la fermeture de la N118 et les centaines de naufragés de la route, a démontré à ceux qui en doutaient que l'Essonne est un territoire très enclavé par rapport à ses besoins en mobilité. Pour quiconque connaît le terrain, c'est une évidence, au vu de l'insistance avec laquelle les transports s'y invitent en toute première place des enjeux de campagne. Et si aujourd'hui c'est le souci numéro 1, dans les années qui viennent ce sera encore bien pire, avec le triplement attendu de la population du Plateau, les délais considérables annoncés pour la rénovation du RER, et le manque criant d'études réalisées sur les modes alternatifs de mobilité.

 

Il convient donc, pour le développement harmonieux du territoire que nous aimons, pour la sauvegarde du projet Paris-Saclay auquel nous croyons, de se considérer en état d'urgence extrême. Il faudra sans doute rééchelonner certaines opérations de grande ampleur, mettre en place une vision intégrée des transports qui pour l'instant fait cruellement défaut, et ne négliger aucune piste ni aucun acteur... Il faudra aussi articuler la problématique des transports avec les grands enjeux du Plateau : développement de la recherche scientifique, technologique et industrielle au service de la nation; capacité à attirer les talents; développement économique axé sur l'innovation; et bien sûr respect de l'environnement.

 

La première réunion de crise se tiendra début mars, à l'initiative de ma collègue Amélie de Montchalin et moi-même, en présence du Préfet Cadot et d'élus du territoire.

 

Vous savez toute la motivation que j'ai déjà mise dans ce dossier; elle sera redoublée pour la suite -- après tout, la recherche m'a appris la ténacité. Inutile de le cacher : ce sera coton. Le plan de mobilité dans le Nord Essonne occupera tous ses acteurs durant les dix années à venir, au moins. Dans cette bataille qui va s'intensifier, c'est le moment de mettre toute son énergie !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly